Vive les crackers Resurrection !

Classé dans : ACTUALITES, Nature&Progrès | 0

C’est l’histoire d’une rencontre.

en été 2016, Marie Kerouedan vient participer à l’un de nos ateliers de brassage de bière. Spécialiste des questions alimentaires, formatrice, animatrice d’ateliers d’intelligence culinaire et auteure (vous trouverez quelques liens par ici et par la ).
On y discute bières, brassage, révolution de la bière artisanale, écologie et … réusage des drêches de brasserie.

Il existe traditionnellement de nombreux usages de ces résidus de malts issus du processus de brassage : principalement alimentation animale, mais aussi compostage, paillis, méthanisation, combustible, matériaux de construction…  Mais ces résidus, constitués essentiellement de l’écorce du malt de céréales et de résidus de la partie interne du grain, peuvent aussi être utilisés en alimentation humaine (boulangerie, pâtisserie, soupes…). Avec le développement ces dernières années des brasseries artisanales, sont réapparues des brasseries urbaines, disparues de Paris il y a un demi-siècle. Avec ce renouveau, la question du devenir de ces résidus est redevenue un sujet d’études et de projets. Difficile pour nous de fournir rapidement des éleveurs de bétail dans les environs et les solutions de compostage (que nous utilisons) nécessitent de l’espace.

Ni une ni deux, Marie emporte quelques kilos de ces drêches et réalise de premiers tests de crackers. Résultat plus que concluant et nait quelques mois plus tard l’idée de Résurrection, Fabrique de crackers issus de nos drêches de brassage.
Avec Nathalie Golliet, co-fondatrice de Résurrection, ces crackers seront progressivement diffusés en Ile de France, dans la région bordelaise et, on l’espère, plus largement ensuite !

On souhaite une immense réussite à ce beau projet, qui valorisera ainsi une partie importante de nos « déchets » de brassage !

Laissez un commentaire